RADIORAFT 3.21
LOGICIEL DE DECODAGE RADIO MULTI-MODE
Copyright (c) 1996-2002 Francois Guillet
Tous droits réservés

GUIDE DE L'UTILISATEUR - MODES ET OPTIONS


Les 30 modes de RadioRaft

 

ACARS-VHF ARQ-E ARQ-E3 ARQ-M2 (+si-fec) ARQ-M4
ARQ-N ARQ-6/90 ARQ-6/98 ASCII AUTOSPEC
BAUDOT CIS11 CW (Morse) DGPS DUP-ARQ (Artrac)
FEC-A (FEC-1000) GMDSS-DSC HNG-FEC PACKET (Ax25) PACTOR-I
POCSAG (1) POL-ARQ RUM-FEC SI-ARQ (Arq-s) SITOR-A (Amtor-A)
SITOR-B (Amtor-B) SPREAD (11, 21, 51) SWED-ARQ UOSAT Oscar-11 1382
      BaudMètre DIGIT

(1) Pocsag nécessite une interface avec réglage d'hystérésis

Table des matières:                    Voir aussi le GUIDE de l'UTILISATEUR RADIORAFT

Le menu "Modes" dans RadioRaft permet de choisir un mode. "Options..." dans ce menu permet d'accéder aux options disponibles pour le mode en cours.
La touche F6 permet d'accéder directement au menu "Options".


MODES ASYNCHRONES ou QUASI-SYNCHRONES

Ces modes utilisent un bit de start (0) au début de chaque caractère, et un ou plusieurs bits de stop (1) à la fin. Chaque caractère peut être transmis à tout moment. Le bit de stop a une durée de 1 ou 1,5 fois la durée des autres bits. Les transmissions de ce type sont nombreuses, en particulier celles qui utilisent le code Baudot.

Certaines stations utilisent un bit de stop de durée normale et transmettent des caractères les uns à la suite des autres, ce qui a pour résultat une transmission quasi-synchrone.

 

ASCII

Les noms des modes Ascii dans RadioRaft sont:

Caractéristiques de l'ASCII

Code : caractères ASCII sur 7 bits, également connus sous le nom d'ITA 5 ou IRA (jeu de 128 caractères). Des caractères de 8 bits sont parfois utilisés (jeu de 256 caractères).

Protocole : 1 bit de start, 1 mot de code, 1 ou aucun bit de parité, 1 ou plusieurs bits de stop de durée normale.

Vitesses courantes : 110, 200, 300, 600, 1200 bauds

Modulation habituelle : FSK

 

Options Ascii

Contrôle de parité (actif par défaut)

Cette option permet ou invalide le contrôle de parité.

S'il est invalidé, des caractères incorrects sont affichés comme s'ils n'avaient aucune erreur de parité. Un caractère erroné peut être affiché à la place d'un caractère correct.

Si elle est active et qu'il y a une erreur de parité, un caractère d'erreur (ASCII 126, ~) est affiché.

Cette option n'a aucun effet sur les modes Ascii sans parité.

Traitement synchrone (actif par défaut)

RadioRaft suppose que les caractères sont transmis sans délai les uns à la suite des autres, ce qui a pour résultat une transmission quasi-synchrone. Le décodage en est amélioré.

Vous devez invalider cette option pour les transmissions asynchrones pures (par ex. des transmissions manuelles qui entraînent des retards entre caractères).

Renverser le code ASCII

Renverse les bits de poids fort et faible du code ASCII. D'une façon générale vous n'avez pas besoin d'activer cette option parce que les transmissions ASCII envoient généralement le poids faible en tête, ce qu'attend RadioRaft.

Retour au sommaire

UOSAT

Caractéristiques de l'Uosat-data Oscar-11

Code, Protocole : le même que celui de l'ASCII-2-0 ou ASCII-8-0

Vitesse courantes : 1200 bauds

Modulation habituelle : FFSK 1200/2400 hertz

Utilisation : information satellite ou télémétrie du satellite Oscar-11.

 

Options d'Uosat-data Oscar-11

Mêmes options qu'en l'Ascii. La transmission de données texte Uosat se fait en Ascii avec ou sans bit de parité. Par défaut RadioRaft ne contrôle pas la parité.

Retour au sommaire

BAUDOT

Les noms des modes Baudot dans RadioRaft sont:

Caractéristiques du Baudot

Ce mode est parfois nommé RTTY.

Protocole : 1 bit de start (0), 1 mot de code, 1 ou plusieurs bit de stop (1). D'une façon générale le bit de stop a une durée de 1,5 fois la durée d'autres bits.

Code : Baudot ou ITA2, jeu de 32 caractères, mots de 5 bits. Code bien connu, il est le plus généralement utilisé (télex, agences de presse...).

Vitesses courantes : 45, 50, 75, 100, 150, 200 bauds

Modulation habituelle : FSK

Utilisation principale : agences de presse, bulletin météo aéronautique, radioamateurs, militaires, trafic maritime

Le nom de ce mode vient de J.BAUDOT, ingénieur français qui a inventé au 19ème siècle le télégraphe à 5 éléments (1 élément pour chaque doigt, un caractère étant codé avec la main!)

 

Options du Baudot

Ces options fonctionne seulement en mode manuel (en cliquant sur "manuel" dans le menu principal ou en tapant la touche F4) et dans le mode pur Baudot (non disponible dans Baudot-1, Baudot-2, Baudot1-1).

Auto-shift (actif par défaut)

RadioRaft trouve automatiquement le bon shift, c'est à dire la correspondance entre le niveau logique 0/1 et les fréquences mark/space.

Shift inversé

Cliquer sur "shift inversé" empêche la détection automatique du shift, et puis commute en shift normal ou inversé, ce qui peut améliorer le décodage si le signal est perturbé.

Retour au sommaire


MODES ARQ SEMI-DUPLEX

Ces modes sont seulement utilisés dans les transmissions bilatérales. Une station transmet le texte par blocs de plusieurs caractères, puis passe en réception et attend un accusé de réception de son correspondant (ARQ = Automatic Repetition reQuest).

Le code ou le protocole permettent de savoir si des erreurs se produisent dans un bloc.

En cas d'accusé négatif, le bloc est répété.

Les 2 stations sont synchronisées.

Le sens de la transmission peut être inversée par la transmission d'une séquence particulière de codes. Les 2 stations sont généralement sur la même fréquence, mais ce n'est pas une règle (dans le service maritime, par ex., les fréquences émission/réception sont généralement séparées).

RadioRaft reçoit les blocs et ignore des accusés de réception.

Les répétitions sont annulées, pour obtenir un texte très lisible car en cas de mauvaise liaison entre les 2 stations, les répétitions peuvent en effet être très fréquentes et durer jusqu'à plusieurs minutes. Cependant une option vous permet de visualiser les répétitions et les caractères spéciaux (menu "Affichage/Afficher les codes de contrôle").

 

ARQ-6/90, ARQ-6/98

Protocole : transmission de blocs de 6 caractères. Durée d'un bloc 210 ms, temps inter-blocs 240 ms pour l'ARQ-6/90 et  280 ms pour l'ARQ-6/98.

Code : CCIR-476-4, jeu de 35 caractères, mot de code sur 7 bits, dont 4 sont toujours à 1 pour la détection des erreurs si ce critère n'est pas vérifié.

Vitesse courantes : 200 bauds

Modulation habituelle : FSK

Utilisation principale : trafic diplomatique

Retour au sommaire

DUP-ARQ

Protocole : transmission de blocs de 32 de bits :

Le mot de contrôle et le bit de parité permettent de détecter des erreurs dans le bloc entier.

Code : Baudot (ITA2), jeu de 32 caractères, mots de 5 bits.

Vitesse courante : 125 bauds

Modulation habituelle : FSK

Utilisation principale : trafic diplomatique

Retour au sommaire

PACTOR-I

RadioRaft décode seulement la version I du PACTOR.

Caractéristiques du Pactor-I

Protocole : transmission d'un octet de mise en phase suivie d'un bloc de 96 ou 192 bits :

Code : aucun. N'importe quel type de données peut être placé dans les octets de données. Quand du texte est transmis, l'ASCII 8 bits est  utilisé ou bien le texte est compressé avec un code de Huffman.

Vitesse courantes : 100 et 200 bauds

Modulation habituelle : FSK

Utilisation principale : radioamateurs, organismes humanitaires, divers

 

Options de Pactor-I

Checksum

Si vous invalidez cette option établie par défaut, RadioRaft ne contrôlera plus le CRC et peut afficher des blocs avec des erreurs.

Auto CRC

Certaines versions du PACTOR-I utilisent un CRC spécial pour un usage privé. Si cette option est activée, RadioRaft peut décoder à la fois la version "publique" commune (CRC=0) et n'importe quelle autre version personnalisée.

Crc client

Le CRC trouvé est écrit dans ce champ. Vous pouvez aussi le définir vous-même, ce qui peut réduire le temps de synchronisation ou imposer le décodage de ce type de Pactor seulement (si "Auto CRC" est désactivé).

Retour au sommaire

SI-ARQ

Protocole : transmission de blocs de 4, 5, 6 ou 7 caractères avec des polarités alternées, excepté en cas de répétition. Le temps inter-blocs est égal à la durée d'un bloc.

Code : CCIR 342-3, jeu de 35 caractères, mots de 7 bits, dont 4 sont toujours à 1 pour la détection d'erreurs si ce critère n'est pas vérifié.

Vitesse courantes : 96 bauds

Modulation habituelle : FSK

Particularités de RadioRaft: les modes sont nommés: SI-ARQx avec x=4, 5, 6 ou 7 selon la longueur de bloc.
Le masquage des répétitions, contrairement au SITOR-A, n'entraîne jamais de perte de texte.

Retour au sommaire

SITOR-A

Protocole : Recommandation CCIR 476-4. Transmission de blocs de 3 caractères. Durée d'un bloc 210 ms, temps inter-blocs 240 ms.

Code : CCIR 476-4, jeu de 35 caractères, mots de 7 bits, dont 4 sont toujours à 1 pour la détection d'erreurs si ce critère n'est pas vérifié.

Vitesse courantes : 100 bauds

Modulation habituelle : FSK (shift courant 170 hertz).

Utilisation principale : trafic maritime, radioamateurs, police

Particularités de RadioRaft: Si 2 blocs successifs sont identiques, RadioRaft considère qu'il y a répétition de blocs, et n'affiche pas le deuxième bloc. Ce critère de décision qu'il y a répétition peut parfois entraîner la perte de texte (Par ex pendant un soulignement, plusieurs blocs  "---" sont transmis, et RadioRaft considère à tort qu'il y a des répétitions. Néanmoins cet événement est rare.
RadioRaft identifie la transmission d'un appel sélectif et affiche l'indicatif d'appel suivi du texte : { Selcall }.
RadioRaft ne traduit pas l'indicatif d'appel de 4 lettres en chiffres pour l'identification de station maritime.
RadioRaft ne supporte pas la nouvelle recommandation 625-2 du CCIR pour l'identification maritime à 9 chiffres.

Ce mode est facilement identifiable à l'oreille : il ressemble au chant du grillon.

Retour au sommaire

SWED-ARQ

Protocole : transmission de blocs de 3, 9 ou 22 caractères.

Code : CCIR 476-4, jeu de 35 caractères, mots de 7 bits, dont 4 sont toujours à 1 pour la détection d'erreurs si ce critère n'est pas vérifié.

Vitesse courante : 100 bauds

Modulation habituelle : FSK

Utilisation principale : trafic diplomatique

Particularités de RadioRaft: Le changement de longueur de blocs et la synchronisation est automatique selon les conditions de la liaison. RadioRaft détecte automatiquement le changement de longueur de blocs.
Quand le bloc est de longueur 3 caractères, ce mode est strictement identique au SITOR-A. RadioRaft décode le bloc de 3 caractères du SWED-ARQ comme en mode SITOR-A, la seule différence étant qu'un appel sélectif (selcall) n'est pas identifié comme tel.
Les répétitions sont annulées comme en SITOR-A.

Retour au sommaire


MODES ARQ FULL-DUPLEX

Ces modes généralement utilisés pour des communications bilatérales, nécessitent la transmission et la réception simultanées sur des fréquences séparées.

En cas de mauvais liaisons entre les deux stations, il y a des répétitions par cycles de 4, 5 ou 8 caractères.

Comme avec les modes ARQ semi-duplex, RadioRaft inhibe les répétitions, excepté si l'option opposée est prise (menu "Affichage/Afficher les caractères spéciaux").

Les modes de ce type sont:

ARQ-E

Protocole : 3 ou 7 caractères de polarité normale suivent 1 caractère inversé, et ainsi de suite. En cas de répétition, un caractère spécial RQ est transmis. Il est suivi de 3 ou 7 caractères répétés.

Code : ARQ-E, jeu de 35 caractères, mots de 7 bits. Les 32 caractères sont constitués de 1 bit à 0, 5 bits du code de Baudot et 1 bit de parité impaire pour la détection des erreurs. 3 caractères supplémentaires sont ajoutés (RQ et synchronisation alpha et bêta).

Vitesses courantes : 96, 192 bauds

Utilisation principale : trafic militaire et diplomatique

Particularité RadioRaft : l'indicateur de polarité de caractères est toujours 0101 ou 1111 ou respectivement 7F7F ou 7777 si le shift est inversé.

Retour au sommaire

ARQ-E3

Protocole : 3 ou 7 caractères de polarité normale suivent 1 caractère inversé, et ainsi de suite. En cas de répétition, un caractère spécial RQ est transmis. Il est suivi de 3 ou 7 caractères répétés.

Code : CCIR 342-3, jeu de 35 caractères, mots de 7 bits dont 4 sont toujours à 1 pour la détection des erreurs si ce critère n'est pas vérifié.

Vitesses courantes : 48, 96, 192 bauds

Modulation habituelle : FSK

Utilisation principale : trafic militaire et diplomatique

Particularité RadioRaft : l'indicateur de polarité de caractères est toujours 0101 ou 1111 ou respectivement 7F7F ou 7777 si le shift est inversé.

Retour au sommaire

ARQ-M2, SI-FEC

Caractéristiques de l'ARQ-M2

Protocole : CCIR 342 et 242. Il permet la division du canal en 2 voies de transmission à entrelacement de caractères. Les caractères ont une polarité normale ou une inversée.

Code : CCIR 342-3, jeu de 35 caractères, mots de 7 bits dont 4 sont toujours à 1 pour la détection des erreurs si ce critère n'est pas vérifié.

Vitesses courantes : 96, 192 bauds

Modulation habituelle : FSK

Utilisation principale : trafic militaire et diplomatique, autrefois circuits internationaux de télex

Particularité RadioRaft: l'indicateur de polarité de caractères en hexadécimal indique la polarité des 16 derniers caractères reçus (pour plus de détails voyez  le paragraphe  "la première ligne d'écran" dans le guide de l'utilisateur RadioRaft).
Ces configurations binaires sont définies par le CCIR mais quelques stations utilisent différentes configurations. RadioRaft les décodent toutes.
En CCIR-342, la configuration usuelle est 1D1D (1717 avec le shift renversé).
En CCIR-242, 5555.

 

Options Arq-m2

Ce menu vous permet de choisir la voie. Vous pouvez choisir 1 voie parmi 2, nommées A et B.

Le choix " Toutes " laisse visualiser simultanément les 2 voies : il est intéressant de voir s'il y a du trafic sans devoir commuter d'une voie à l'autre. Dans ce cas comme les 2 voies sont entrelacées caractère par caractère, vous n'avez pas un texte clair, excepté si le trafic est transmis sur seulement une voie, alors que des caractères de remplissage sont transmis dans l'autre.

 

SI-FEC

Ce mode est peu commun. Il n'est pas considéré dans RadioRaft comme un mode à part entière, mais l'ARQ-M2 de RadioRaft peut automatiquement le décoder, sans correction d'erreurs.
Le choix du canal n'a aucune importance : les 2 canaux transmettent le même message.
L'indicateur de polarité est 5555.

Retour au sommaire

ARQ-M4

Caractéristiques Arq-m4

Protocole : il est défini par le CCIR 342 et 242 et permet la division du canal en 4 voies à double entrelacement de caractères et de bits.

Code : CCIR 342-3, jeu de 35 caractères, mots de 7 bits dont 4 sont toujours à 1 pour la détection des erreurs si ce critère n'est pas vérifié.

Vitesses courantes : 96, 192 bauds

Utilisation principale : trafic militaire et diplomatique, autrefois circuits internationaux de télex.

Particularités RadioRaft : les caractères ont une polarité normale ou inversée. L'indicateur de polarité en hexadécimal indique la polarité des 16 derniers caractères reçus (pour plus de détails voyez le paragraphe "la première ligne d'écran" dans le guide de l'utilisateur RadioRaft).
Les configurations binaires sont définies par le CCIR mais quelques stations utilisent différentes configurations. RadioRaft décodent tous.
En CCIR-342, la configuration est 1D1D (1717 avec le décalage renversé).
En CCIR-242, 5555.

 

Options Arq-m4

Ce menu vous permet de choisir la voie. Vous pouvez choisir 1 voie parmi 4, nommées A à D.
Vous pouvez également voir le trafic des voies A et C, ou B et D.

Le choix "Toutes" laisse visualiser simultanément les 4 voies : il est intéressant de voir s' il y a du trafic sans devoir commuter d'une voie à l'autre. Dans ce cas comme les 4 voies sont entrelacées, vous n'avez pas un texte clair, excepté si le trafic est transmis sur seulement une voie, alors que des caractères de remplissage sont transmis dans les autres.

Retour au sommaire

ARQ-N

Protocole : tous les caractères sont transmis à la suite avec la même polarité. Une répétition comprend le caractère de RQ suivi de 3 caractères répétés.

Code : ARQ-E, 35 caractères réglés, 7 mots de longueur de bits. 32 caractères sont: 1 bit (0), 5 bits du code de Baudot et 1 parité impaire ont mordu pour la détection des erreurs. 3 caractères supplémentaires sont ajoutés (alpha de RQ et de synchronisation et bêta).

Vitesse courantes : 96 bauds

Modulation habituelle : FSK

L'indicateur de polarité est toujours 0000 (ou FFFF si le décalage est renversé).

Retour au sommaire

POL-ARQ

Protocole : tous les caractères sont transmis à la suite avec la même polarité. Une répétition comprend le caractère de RQ suivi de 4 caractères répétés.

Code : CCIR 476-4, jeu de 35 caractères, mots de 7 de bits, dont 4 sont toujours à 1 pour la détection des erreurs si ce critère n'est pas vérifié.

Vitesse courantes : 100 bauds

Modulation habituelle : FSK

Utilisation principale : trafic diplomatique

Quelques stations utilisent un mode semblable à 50 bauds. RadioRaft peut le décoder mais les messages sont toujours chiffrés.

Retour au sommaire


MODES FEC

Ces modes sont utilisés pour la diffusion, c'est à dire l'émission d'une seule station à la destination de plusieurs autres, avec protection contre les erreurs : Fec = Forward Error Correction.

AUTOSPEC

Protocole : aucun, les caractères sont transmis les uns à la suite des autres.

Code : Code de Bauer, jeu de 32 caractères, mots de code de 10 bits (5 bits comme l'ITA2 et 5 bits pour la détection et la correction d'erreur par un code de Hamming).

Vitesses courantes : 62,3, 68,5, 102,6 et 137 bauds.

Modulation habituelle : FSK

Retour au sommaire

CIS11

Protocole : aucun, les caractères sont transmis les uns à la suite des autres.

Code : jeu de 32 caractères, mots de code de 11 bits   (5 bits du code de Baudot, 2 bits de synchronisation et 4 bits pour la détection et la correction d'erreur par un code de Hamming).

Vitesses courantes : 75, 100 Bauds.

Modulation habituelle : FSK

Utilisation principale : bulletins météo aéronautique d'Europe de l'est.

Retour au sommaire

DGPS

Caractéristiques du Dgsp

Protocole : transmission de trames de mots de code. Le nombre de mots dans une trame dépend du type de message et est variable pour un même type, sans dépasser 33.
Le premier mot contient un préambule de 8 bits, avec le type de message (6 bits) et l'identité de la station (10 bits).
Le second donne le "Modified Z-count" (13 bits - c'est l'instant du préambule de la prochaine trame), le numéro de séquence (3 bits), la longueur de trame (5 bits) c'est à dire le nombre de mots suivant celui-ci, et la "santé" (état de bon fonctionnement) de la station (3 bits).

Les 2 premiers mots sont communs à tous les messages. La signification des suivants dépend des types de messages.

Code : mots de 30 bits:

Vitesses courantes : 100, 200 bauds. D'autres vitesses sont aussi possibles mais non utilisées.

Modulation habituelle : MSK. Attention : ce type de modulation est très sensible aux bruits, parasites et interférences. Il est conseillé d'utiliser un filtre à bande étroite.

Usage principal : transmissions mondiales de corrections pour l'amélioration de la précision des données reçues par les équipements GPS. Les émetteurs sont localisés sur les côtes et transmettent à l'intention du service maritime, dans la bande hectométrique des 300 Khz, avec une portée d'environ 100-200 Kms.

Particularités RadioRaft :

Affichage des messages DGPS

Options Dgps

Arrêt sur erreur

Si cette option est activée et qu'une erreur est reçue, les mots suivants ne sont pas affichés. RadioRaft attend la trame suivante.

Afficher les données hexa

Vous pouvez éviter d'afficher les données hexa et invalidant cette option. Alors seulement les 2 premiers mots de la trame sont affichés.

Z-count au format temps

Option par défaut: le temps est affiché au format MM:SS.t  (t = dixièmes de seconde). Avec cette option désactivé, le temps est affiché tel que reçu, i.e. en multiple de 0.6 sec. C'est le temps écoulé depuis la dernière heure entière, moment du calcul des corrections.

 Retour au sommaire

FEC-A

Protocole : transmission de 2 canaux, à entrelacement de bits. Les caractères d'un message sont transmis dans un des 2 canaux et dans le second, les bits de correction d'erreurs par un code cyclique.

Code : FEC-A, jeu de 34 caractères, mots de code de 7 bits dont 1 bit (0), 5 bits du code de Baudot et 1 bit de parité paire pour la détection des erreurs. 2 caractères supplémentaires sont ajoutés (RQ et bêta).

Vitesses courantes : 96, 144, 192 bauds

Modulation habituelle : FSK

Utilisation principale : trafic militaire et diplomatique, bulletins d'informations.

Particularité de RadioRaft: RadioRaft n'effectue pas la correction d'erreurs.

Retour au sommaire

HNG-FEC

Caractéristiques du HNG-FEC

Protocole : chaque bit d'un caractère est étalé sur 64 bits et entrelacé avec les bits d'autres caractères.

Code : jeu de 32 caractères, mots de code de 15 bits (redondance pour la correction d'erreurs).

Vitesse courantes : 100,05 bauds.

Modulation habituelle : FSK

Utilisation principale : trafic diplomatique.

Particularité de RadioRaft: si le shift est inversé, le décodage sera correct parce qu'un mot de code inversé est également un mot de code valide. Mais des caractères incorrects seront affichés. Pour remédier à cette difficulté, RadioRaft essaye de trouver le bon shift en interprétant certains caractères transmis. Ceci prend du temps, et échoue même si le message transmis est crypté, ou s'il contient des séquences particulières.

 

Options du Hng-fec

Auto-shift (actif par défaut)

Pour activer/désactiver la détection automatique du shift (actif par défaut).

Shift inversé

Cliquer sur "Shift inversé" empêche la détection automatique de shift, et puis bascule entre shift normal ou inversé.

Retour au sommaire

POCSAG

Caractéristiques du Pocsag

Protocole : transmission d'un mot de synchronisation, suivi de 16 mots de code contenant des adresses et des données numériques ou alphanumériques.

Code : mots de code de 32 bits contenant:

Les données peuvent être numériques ou alphanumériques, selon le service de pager.

Vitesses courantes : 512, 600, 1200 et 2400 bauds.

Modulation: DFSK à +/- 4,5 kilohertz.
IMPORTANT: Comme en DFSK le signal de données module directement la porteuse HF, il faudrait relier directement l'interface au discriminateur FM du récepteur, sans condensateur. Ceci permet de passer la composante continue du signal de données quand de longues suites de 0 ou de 1 sont transmises.
Une autre façon plus simple est d'utiliser l'interface classique reliée à la sortie haut-parleur, mais équipée d'un réglage d'hystérésis. Cela permet de rétablir le niveau correct quand le signal de données est constant. Dans le diagramme de l'interface indiqué dans le guide de l'utilisateur de RadioRaft, les résistances R2/R3 permettent d'ajuster l'hystérésis.
Vous devez ajuster le niveau de signal juste au-dessus du seuil d'hystérésis.
Si vous utilisez une interface ordinaire, vous ne pourrez pas recevoir le POCSAG à moins que votre récepteur ne passe les fréquences audio en-dessous de 50 hertz, ce qui n'est pas courant.

Particularité de RadioRaft: RadioRaft peut corriger 2 erreurs par mot même dans le mot de synchronisation.

Utilisation principale : le POCSAG est utilisé en VHF et UHF pour les transmissions de messages aux pagers.

 

Affichage de messages Pocsag

RadioRaft affiche l'adresse du pager en octal, suivie du numéro de service (0 : numérique, 3 : alphanumérique), puis le message. Exemples:

6154773-0| 003312345678
7610321-3| Minuit! Il est temps de rentrer à la maison. Maman.

 

Options de Pocsag

Checksum (actif par défaut)

L'affichage des messages est interrompu quand une erreur de CRC s'est produite dans un mot de code sans que l'erreur ne puisse être corrigée.

Correction d'erreurs (active par défaut)

RadioRaft corrige les erreurs possibles. RadioRaft peut corriger 2 bits incorrects par mot de code même pour le mot de synchronisation.

Fin de message sur {nul} (active par défaut)

Le caractère ASCII 0 est considéré comme un caractère de fin de message

Tous les messages (actif par défaut)

Les options "tous les messages", "alphanumériques", "texte seulement" et "numériques" sont mutuellement exclusives.
Si "Tous les messages" est activé, RadioRaft affiche tous les messages (numériques et alphanumériques).

Alphanumériques

RadioRaft affiche seulement les messages alphanumériques.

Texte seulement

RadioRaft affiche seulement les messages alphanumériques qui contiennent au moins une lettre.
L'option permet d'annuler les messages numériques purs qui sont transmis aux pagers alphanumériques.

Numériques

RadioRaft affiche seulement les messages numériques.

Invalidez les messages vides

RadioRaft inhibe l'affichage des messages sans données.

Retour au sommaire

RUM-FEC

Protocole : chaque bit d'un caractère est étalé sur 129 bits et entrelacé avec les bits d'autres caractères.

Code : jeu de 32 caractères, mots de code de 16 bits (redondance pour la correction d'erreurs).

Vitesses courantes : 164,5 et 218,3 bauds.

Modulation habituelle : FSK

Utilisation principale : trafic diplomatique.

Particularité de RadioRaft: si le shift est inversé, le décodage sera correct parce qu'un mot de code inversé est également un mot de code valide. Mais des caractères incorrects seront affichés. Pour remédier à cette difficulté, RadioRaft essaye de trouver le bon shift en interprétant certains caractères transmis. Ceci prend du temps, et échoue même si le message transmis est crypté, ou s'il contient des séquences particulières.

En raison de la largeur d'étalement, la réception d'au moins 16 secondes de signal est nécessaire avant que RadioRaft se synchronise.

 

Options du rum-fec

Auto-shift (actif par défaut)

Pour activer/désactiver la détection automatique du shift (actif par défaut).

Shift inversé

Cliquer sur "Shift inversé" empêche la détection automatique de shift, et puis bascule entre shift normal ou inversé.

Retour au sommaire

SITOR-B, NAVTEX

Le mode B du SITOR est également connu par des radioamateurs comme AMTOR mode B ou TOR/FEC.

Caractéristiques du SITOR-B

Protocole : Recommandation CCIR 476-4. Transmission de 2 canaux, à entrelacement de caractères. Un canal transmet le même message que le second mais avec un retard de 4 caractères.
Correction d'erreurs : si un caractère dans le premier canal est incorrect, il est pris dans le second.

Code : CCIR 476-4, mots de code de 7 bits, dont 4 sont toujours à 1 pour la détection des erreurs si ce critère n'est pas vérifié.

Vitesse courante : 100 bauds

Modulation habituelle : FSK

Utilisation principale : bulletin météo, infos maritimes et listes d'appel pour les bateaux, radioamateurs.

 

NAVTEX

Le NAVTEX n'est pas un mode mais une transmission particulière en SITOR-B de messages pour les avis urgents aux navigateurs, sur 518 kHz.
Les en-têtes de tels messages sont formatés et le reste est en clair.
RadioRaft affiche les en-têtes tels qu'ils sont (aucun décodage des zones numériques) et le corps des message en clair.

Retour au sommaire

SPREAD

Protocole : chaque caractère est étalé sur 11, 21 ou 51 bits, chaque bit d'un caractère étant entrelacé avec les bits d'autres caractères.

Code : Code de Bauer, jeu de 32 caractères, mots de code de 10 bits (5 bits comme l'ITA2 et 5 bits pour la correction d'erreurs par un code de Hamming).

Vitesses standard: 62,3, 68,5, 102,6, 137 et 218,3 bauds.

Modulation habituelle : FSK

Utilisation principale : autrefois, trafic diplomatique

Particularité de RadioRaft: les modes sont dénommés SPREADx où x=11, 21 ou 51 selon l'étalement.

Retour au sommaire

1382

Caractéristiques du 1382

Protocole : transmission d'une configuration particulière de bits pour le phasing, puis d'un mot de synchro de 32 bits suivi des mots de code.

Code : mots de 64 bits dont 48 bits de données et 12 bits de code cyclique pour la détection des erreurs.
Les 48 bits de données peuvent aussi inclure un code convolutionel pour la correction d'erreur (non implementé dans RadioRaft car non utilisé par les pagers des services de secours).

Vitesse courante : 1200 Bauds.

Modulation habituelle : MSK 1200/1800 Hz.     Attention : ce type de modulation est très sensible aux bruits, interférences et parasites.

Usage principal : en France, transmission de messages à l'intention des pagers des services d'urgence (similaire au Pocsag). Le 1382 est aussi utilisé pour passer la signalisation des réseaux privés 3RP.

Particularité RadioRaft: 1382 est la référence du protocole. RadioRaft décode seulement la version 1382 des services d'urgence.

 

Options 1382

Démarrer sur {Stx}

Option par défaut : aucun texte n'est affiché tant que le caractère ASCII 02 (STX) n'est pas reçu.

Arrêt sur {Etx}

Option par défaut : aucun texte n'est plus affiché après la réception du caractère ASCII 03 (ETX).

Arrêt sur erreur

RadioRaft arrête tout affichage si une erreur est rencontrée. Option inactive par défaut.

Retour au sommaire


MODES PAR PAQUET

Ces modes ne nécessitent pas la synchronisation des stations d'émission et de réception. Un paquet peut être envoyé à tout moment.

ACARS-VHF

caractéristiques de l'ACARS-VHF

Protocole : Référez-vous à la caractéristique 597-4 d'ARINC. En résumé, les paquets contiennent:

Code : code ASCII sur 7 bits + 1 bit de parité paire.

Vitesse courante : 2400 bauds

Modulation en VHF : FFSK 1200/2400 hertz. La présence de 1200 hertz indique un changement de bit par rapport à la valeur précédente, la présence de 2400 hertz indique qu'il n'y a aucun changement de bit.

Particularité : vous avez besoin d'un récepteur avec une bonne qualité audio pour décoder les messages Acars, en particulier la réponse en fréquence et phase doit être plate.
En HF, la modulation est très différente. RadioRaft ne démodule pas la modulation utilisé par l'ACARS en HF. Il ne décode pas l'ACARS-HF.

Utilisation : échange d'informations aéronautiques avec les avions.

 

affichage de messages acars-vhf

RadioRaft ne décode pas les zones d'information du protocole Acars. Il affiche les noms de champ suivis de leur contenu tels qu'ils sont.

Par exemple:

Mode:J--- Adresse:.F-ABCD--- ACK:{ NAK }--- Étiquette:Q3--- Mode:A--- Bloc:3
Texte: Merci de réserver 2 places au Moulin Rouge. Atterrissage Paris imminent.

Voyez ci-dessus le protocole Acars pour la signification des champs. Le texte est affiché en clair mais il peut sembler codé quand il est formaté pour l'échange d'informations techniques.

option acars-vhf

Checksum (actif par défaut): le contrôle de trame est effectué. Une fois invalidé, un paquet erroné est néanmoins affiché, de même que les caractères avec erreur de parité.
En fonctionnement normal, "Cheksum" doit être actif.

Retour au sommaire

GMDSS-DSC

Caractéristiques du GMDSS-DSC

Protocole : ITU-R M.493. Les caractères sont transmis par paquets avec un contrôle d'erreurs pour l'ensemble de la trame. Chaque caractère est transmis deux fois (mode à étalement de caractères). La répétition d'un caractère se produit  4 caractères après sa première transmission, comme en SITOR-B.

Code :  mots de 10 bits permettant la détection des erreurs, jeu de 128 symboles. Les symboles 0 à 99 sont employés pour transmettre des valeurs numériques. La signification des caractères 100 à 127 dépendent de leur position dans le message et du format de message.

Vitesses courantes : 100 bauds (hectométrique et ondes courtes), 1200 bauds (VHF).

Modulation habituelle : FSK. En HF: le shift est de 170 hertz. En VHF: le shift est de 800 hertz (Mark/space: 1300/2100 hertz).

Usage principal: DSC est le système d'appel sélectif du "Global Maritime Distress and Safety System".

Particularité IMPORTANTE de RadioRaft : RadioRaft décode tous les messages DSC sauf: les relais de messages de détresse, les relais d'accusé réception de messages de détresse, les appels sélectifs vers groupes de bateaux sur zône géographique particulière.
Il décode les messages de détresse mais ne doit pas être utilisé pour le monitoring quand la sécurité est en jeu. 

 

Affichage des messages du Gmdss-dsc

Les messages sont affichés en anglais. Exemples:

SelCall>   Address: 123-456789  Category: Safety  
  Self-Id
: 987-654321
  Message: F3E/G3E simplex telephone {RQ}

SelCall>   Address: 123-456789  Category: Routine 
  Self-Id
: 987-654321
  Message: None  
  Rx frequency
: 16419.5 Tx frequency: 16419.1 {BQ}

<<<DISTRESS CALL>>> 
  Self-Id: 123-456789
  Nature: Collision
  Coordinates (lat/long):   NE 04°29'  033°15'   Time: 12:47
  Message: J3E telephone

Référez-vous à la recommandation ITU-R M.493 afin d'interpréter les différents champs.

En bref:
Un message commence par le spécificateur de format de message, affiché en clair (SelCall, Distress call...)
Address: adresse du bateau sur 9 chiffres, ou d'un groupe de bateaux sur 10 chiffres
Category: catégorie du message (détresse, urgence, sécurité, affaires, routine)
Self-Id: auto-identification de la station d'appel. C'est l'identité de service mobile maritime (MMSI)
Message: message en clair (coordonnées, fréquences ou canaux, type de transmission...)
{ BQ } ou { RQ }: RQ si l'appel exige un accusé de réception, BQ si c'est une réponse à un appel avec RQ, rien dans les autres cas.

Nature: nature de la détresse, seulement dans les appels de détresse.
Coordinates: position au moment de l'appel de détresse.
Time: heure de l'appel de détresse.

RadioRaft ajoute {checksum error} si le message contient au moins un caractère erroné.

Retour au sommaire

PACKET (Packet radio)

Caractéristiques du packet

Protocole : AX25 (variant du protocole X25). Les trames de paquets contiennent:

Code : aucun. N'importe quels types de données peuvent être placés dans les octets de données. Quand du texte est transmis, l'ASCII est utilisée avec le 8ème bit à 0.

Vitesses courantes : 300 (ondes courtes seulement), 1200, 2400, 9600 bauds (VHF, UHF...)

Modulation habituelle : FSK (excepté au-dessus de 2400 bauds)

Affichage des messages packet

Pour chaque trame, RadioRaft affiche les indicatifs d'appel avec le SSID, de la station de destination, d'origine et des répéteurs possibles, puis de l'octet de commande et le PID en format hexadécimal. Enfin le texte éventuel des trames d'information est affiché. Un paquet apparaît comme suit:

A3XYZ -0<F6FLT -0\EA8XYZ-1\03/15 / HI ELMER! WHAT'S UP DOC?

(Par ex un message de F6FLT à A3XYZ par l'intermédiaire d'EA8XYZ, avec l'octet de commande = 03, et PID = 15). N'importe quel type d'information peut être transmis en PACKET (images, programmes informatiques, fichiers texte ou son...).

Le code ASCII est généralement utilisé pour les transmissions de textes. RadioRaft affiche la teneur de l'information d'une trame PACKET avec le code ASCII 8 bits. Si vous visualisez des trames d'information conƹŹ˹Źɹprogramme ou une image, les codes du fichier seront interprétés comme caractères ASCII et apparaîtront comme des signes cabalistiques!

Options du packet

Cheksum (actif par défaut)

Si le contrôle de checksum est invalidé, des trames comprenant des erreurs sont néanmoins affichées. En fonctionnement normal, "Cheksum" doit être actif.

Packet entier (actif par défaut)

Les options "paquet entier , des "données seulement", "adresse seulement" sont mutuellement exclusives.
En fonctionnement normal, "paquet entier" est actif, et donc toutes les données de trame sont affichées, avec les adresses.

Données seulement

Seulement des indicatifs d'appel des stations de destination, d'origine et de répéteurs éventuels avec leur SSID seront affichés. Les données d'information des trames ne sont pas affichées.

Adresse seulement

Seulement les données des trames d'informations seront affichées. En association avec le filtre, cette option permet de suivre le trafic depuis ou vers une station particulière.

Filtre de destination, filtre d'origine

Quand vous choisissez "filtre de destination" et/ou "filtre d'origine", les messages affichés sont seulement ceux provenant d'une station particulière et/ou à destination d'une station particulière, dont vous devez spécifier les indicatifs d'appel (à l'activation des filtres, RadioRaft positionne automatiquement le curseur en début de zone pour la saisie des textes).

Si les 2 filtres sont actifs en même temps, seront seulement affichés les messages dont les adresses ont à la fois les indicatifs d'appel de destination et d'origine.

Note - vous devez écrire les indicatifs d'appel en majuscule. Si vous n'indiquez aucun indicatif, aucun paquets ne sera plus affichés parce que RadioRaft s'attendra à des indicatifs d'appel avec 6 espaces!

En fonctionnement normal le "filtre de destination" et le "filtre d'origine" sont inactifs. À tout moment vous pouvez activer ou inhiber le filtrage tandis que les indicatifs d'appel demeurent mémorisés.

Retour au sommaire


Autres MODES

BaudMètre

Le BaudMètre mesure la vitesse des modes synchrones jusqu'à 300 bauds, à 0,5 bauds près. Les vitesses des modes asynchrones ne sont pas généralement trouvées, excepté pour ceux qui ont 1 bit de start, 5 bits d'informations et 1 bits de stop ou plus, comme le Baudot. Pour d'autres modes asynchrones, utilisez le mode d'"DIGIT".

La vitesse est en fait le "débit de transmission". Une petite fenêtre apparaît et affiche la dernière mesure si elle est disponible.

Vous pouvez également employer le mode "DIGIT" pour mesurer la vitesse (voir ce mode).

Option du BaudMètre:

   Mode synchrone (actif par défaut): vous devez invalider cette option pour mesurer la vitesse de transmissions asynchrones comme le Baudot. Seulement les modes asynchrones avec 1 bit de start, 5 bits d'informations et 1 ou plus de bits de stop peuvent être mesurés.
Pour mesurer tous les autres modes asynchrones, voyez l'option "synchrone" du mode DIGIT.

Retour au sommaire

CW

C'est le code Morse bien connu.

AVERTISSEMENT: Si vous utilisez un MODEM, vérifiez que le "Shift" indiqué dans le menu "Options" est correct. L'indicateur de polarité doit indiquer 1 quand le signal est présent, 0 quand il n'y a aucun signal.

Avec l'interface, le shift doit être normal (pas de marque).

Protocole : aucun.

Code : Morse (inventé par Samuel Morse)

Vitesse : toute jusqu'à 2000 bauds. RadioRaft s'adapte automatiquement à la vitesse de transmission. La vitesse est affichée en bauds.

Vous pouvez fixer la vitesse en invalidant le "scan-baud " ou en écrivant une valeur dans le champ d'entrée du menu "Bauds" ou en en sélectionnant une dans la liste.

Habituellement, en CW la vitesse est en Wpm, mots par minute, ce qui est imprécis. L'élément de référence du Morse est la durée d'un point. En CW le baud est donc l'opposé de cette durée. Par ex: 20 bauds correspondent à une durée du point de 1/20=50 ms (approximativement 22 Wpm).

Modulations courantes : AM, parfois FSK.

RadioRaft décode parfaitement les transmissions automatiques dans ce mode, et " fait ce qu'il peut " pour les transmissions manuelles par opérateur. La plupart des opérateurs ont en effet une cadence irrégulière, et comme défaut principal de "coller" les lettres ensembles.Dans ces conditions seul un cerveau humain entraîné peut distinguer la signification de  --.--.... entre:

QTH (--.- - ....) ou QNS (--.- -. ...) or GT6 (--. - -....) ou ...

Retour au sommaire

DIGIT

Caractéristiques du mode DIGIT

Ce mode est spécifique à RadioRaft. Il vous permet de visualiser une transmission bit-par-bit dans un format binaire ou hexadécimal, et de mesurer sa vitesse. Les bits sont groupés en mots pour améliorer la présentation. Quand vous lancez le programme, l'affichage est initialisé avec des mots de 7 bits, et des lignes de 8 mots (voyez les options à ce sujet).

Il n'y a aucune corrélation entre ces mots et les codes des caractères reçus : par exemple dans le cas de la réception d'un code CCIR-476, les 7 bits d'un caractère peuvent être à cheval entre 2 mots. DIGIT ignore totalement la nature de la transmission. Les touches F9/F10 permettent de décaler l'affichage des bits vers la gauche ou la droite.

DIGIT est essentiellement un outil pour l'analyse, pour visualiser exactement ce qui est reçu. Cet outil peut également être utilisé pour décoder des modes inconnus. Il exige la connaissance de la vitesse de transmission. DIGIT   recherche automatiquement la bonne vitesse.

DIGIT n'affiche rien tant qu'il n'a pas trouvé la vitesse. Si l'évaluation de la vitesse échoue, vous devez la fixer manuellement par le menu "Bauds". Cela force l'affichage des bits reçus.

Pour les modes asynchrones, voyez ci-dessous de l'option "Mode synchrone".

Options de DIGIT

Taille des mots

Cette option détermine le nombre de bits par mot (1 à 252). L'affichage en format hexadécimal ne peut excéder des mots de 16 bits. Au-dessus de 16 bits, seulement les 16 derniers bits sont traités. Cliquez sur les chiffres dans le champ "Taille des mot" : un clic gauche augmente la valeur, un clic droit la diminue. Vous pouvez également taper "+" ou "-".

Mots par lignes

Cette option fixe le nombre de mots par ligne (1 à 32).

Code...

Ce menu permet de choisir le code de traduction que vous pouvez employer pour afficher le caractère correspondant aux derniers x bits reçus (x est le nombre de bits d'un mot de code). Si x est inférieur à la taille des mots que vous avez choisi, seulement les x derniers bits des mots sont pris pour la traduction.

Par ex. RY transmis en Baudot :

1001010 R| 1010101 Y| 1001010 R| 1010101 Y...

Pour chaque mot, le premier bit 1 est le bit de stop du caractère précédent. Le 0 suivant est le bit de start du caractère. Les 5 bits suivants (01010 ou 10101) sont le code Baudot du caractère, utilisé pour la traduction.

Le menu "code... " permet également les options suivantes :

Renverser les bits

Si active, cette option renverse les bits de poids fort et faible avant la traduction.

Inverser sur erreur

Cette option permet d'inverser tous les bits et de reprendre la traduction, après qu'une première traduction échoue avec un caractère incorrect (par exemple rapport 4/7 entre les 1 et les 0 non vérifié en CCIR-342 ou 476, ou mot de code non trouvé dans le jeu de caractères). Ceci permet l'affichage de modes qui utilisent les inversions de caractères (ARQ-M, ARQ-E).

Type Acars

En modulation FSK ou FFSK, un bit à 0 correspond à la plus basse fréquence, un bit à 1 à la plus haute.

Si vous activez cette option, la plus basse fréquence provoquera un changement de bit par rapport au bit précédent, la plus haute, le maintien du même bit que précédemment reçu.

Mode synchrone

Vous devez invalider cette option (permise par défaut) pour visualiser une transmission bit-par-bit asynchrone ou pour mesurer sa vitesse.

La connaissance du nombre de bits par caractères est nécessaire dans ce cas-ci : vous devez mettre la "taille des mots" à cette valeur. Si vous voulez visualiser une transmission Baudot par exemple, mettre la "taille des mots" à 7 (= 1 bit de start + 5 bits du code Baudot + 1 bit de stop). La vitesse de la transmission ne peut pas être trouvée si la taille de mot n'est pas correctement établie.

Arrêt sur signal manquant

L'affichage des bits sera arrêté si aucune transition du signal de données ne s'est produite dans le temps fixé par le menu "Options/Stratégie/Délai de maintien" (4 sec par défaut).

Delta

"Delta" vous permet d'afficher les transitions du signal d'entrée au lieu des bits d'état (une absence de transition correspond à 0, une transition à 1). Par exemple activez à cette option pour visualiser une trame en packet AX25.

Parité

"Parité" vous permet d'afficher la parité des n derniers bits reçus au lieu de l'état des bits, n étant le nombre de bits par mot, choisi dans la "Taille des mots".

Inverser 0/1

Inverse l'affichage 0/1 en 1/0.

Bits pairs /  impairs

Force l'affichage de seulement un bit sur deux, celui de rang pair ou impair. Cela permet de visualiser un canal d'une transmission à entrelacement de bits, comme les modes ARQ-M4 ou FEC-A.

Binaire / Hexadécimal

L'affichage est mis en format binaire ou hexadécimal. L'hexadécimal est limité à des mots de 16 bits.

Retour au sommaire


LISTE DE QUELQUES FRÉQUENCES

Liste de quelques fréquences en kilohertz reçues en France, en 1996-2002. 
Les modes sont énumérés par ordre alphabétique, suivis de la vitesse en bauds.
La fréquence est celle du mark sauf pour les modes VHF/UHF. Dans ce cas, c'est la fréquence porteuse (Acars, Pocsag...)